Blueberry, le nippon truffé de bonnes surprises

La monotonie des japonais installée, les soeurs Vaconsin (La bocca della verita) apportent une mélodie distinguée à la scène nippone. Dans la minuscule rue germanopratiene, aux côtés de son jumeau italien, né Blueberry, endroit à la mode mais bien loin des bobo-ïsades de la "New place to be". 
Blueberry c'est la fraîcheur d'un modernisme aux teintes pop retranscrites du décor jusqu'à l'assiette en passant par l'atmosphère. Blueberry c'est un makibar francisé à la touche New-Yorkaise lorsqu'on s'aventure à déguster sur le bar face au chef entre couples so rive gauche plutôt âgés et touristes bien renseignés. Pénétrant le temple du bonbon nippon à la sauce truffée, on se retrouve entre journalistes, stars de cinéma et modeuses. Et sur le fond? C'est du maki cinq étoiles ! Mais pas que.

Le Rackham le Rouge composé d'une tempura de crevette, thon mariné, truffe, concombre, mayonnaise épicée, ciboulette et œufs de poisson volant est une folie en bouche, tous les goûts se distinguent et les associations sont équilibrées à la perfection. L'unagiiiii n'en demeure pas moins délicieux avec son anguille grillée dont la caramélisation te mène bien plus loin qu'au 7ème ciel, sa tempura de crevette qui craque craque en contraste avec l'anguille, son avocat et son concombre, ses œufs de poisson volant qui apportent l'onctuosité et la puissance du goût marin et la touche finale avec la bonite fumée complètement étonnante en bouche, donnant l'impression de manger du papier au goût divin. Si le riz ne vous enivre pas, optez pour le tataki de boeuf mariné au piment d'espelette et coriandre, fondant et explosif. Si l'unagiiii a eu raison de moi, un plat se remarque de loin par son originalité et son goût prononcé, cette geisha de la rue du Sabot croquante avec sa galette de riz, douce et harmonieuse avec son thon mariné, exquise et provocatrice avec sa truffe relevée.. 

A Saint-Germain des Près, les prix suivent (14-16e les 6 makis, très consistants cependant, même prix pour les entrées) mais quand le Tokyo parisien se met en place, on ne le regrette pas.  

Ph. Ella Vazquez & Le Fooding




Blueberry
Rue du Sabot, Paris 6ème